Gestion écologique des déchets

Nous sommes capable de gérer écologiquement nos déchets corporels (excréments) et les déchets organiques de notre quotidien (nourriture, épluchures, etc) ; pour cela nous installons toilettes sèches accompagnées de phyto-épuration (bassin de plantes épuratrices et esthétiques) micro-station d’assainissement (pour ceux qui n’ont pas encore adopté le toilette sèche !!) et le “coin compost”.

Toilettes sèches

Sans eau, sans énergies, sans odeur : simple sceau à vider sur le compost, réservoir ventilé à déshydratation, plusieurs modèles éxistent en fonction du lieu, de l’implication de chacun et du budget.

On adopte les toilettes sèches quand on a compris que l’eau du robinet (que l’on consomme), partiellement assainie par les stations d’épuration sous dimensionnées et pas efficaces pour les métaux lourds (médicaments), les hormones féminines (pilules contraceptives) et les coliformes fécaux, n’est pas bonne pour la santé et la planète. Cette eau a fait voyager nos excréments dans des kilomètres de tuyaux pour terminer dans nos bouteilles, à nos robinets et polluer les rivières.

Phyto-épuration

Les bactéries logées dans les racines des plantes épuratrices se nourrissent des déchets que l’humain a introduits dans l’eau (douches, vaisselles, lave-linge). L’eau ainsi épurée peut être déversée dans le milieu naturel. Ce système est composé de bassin circulaire amendé de plantes de formes et couleurs différentes, ces bassins s’intègrent aisément dans l’environnement.

Micro-station d’épuration

Il s’agit de station d’épuration à taille réduite pour maisons et petits collectifs.

Compost

Il faut finir de décomposer nos déchets, le compost permet cette décomposition en augmentant la température et en développant les micro-organismes ce qui rend nos déchets prêts à être consommés… par nos plantes.

Nous organisons des visites et rencontres pour vous faire “votre” idée sur le sujet.

“L’homme est la seule espèce du règne animal sur terre à déféquer dans son eau de boisson”